A propos

Pour me contacter, ça se passe en bas de page.

Lionel-LATHAM_networkJe suis Lionel Latham, marié et père de 3 enfants, 41 ans, j’ai lancé mon agence de marketing LATHAM MEDIA dans le domaine du marketing de l’immobilier en 2011 après 10 ans de parcours dans Internet sous différentes formes.

Deux expériences personnelles m’ont amené à commencer ce blog sur l’immobilier.

La 1ère expérience, l’achat de notre maison
En 2008, cela faisait 9 mois que ma femme et moi, jeunes mariés, cherchions une maison pour nous agrandir. Un agent nous a contactés pour visiter une maison qui venait d’être mise en vente. Nous avons sauté sur l’occasion pour organiser une visite 2 heures plus tard. Une petite maison avec jardin proche de Paris ? On a fait une offre le jour même. Une fois la vente remportée avec euphorie, place au déroulement de la transaction. Il m’est resté un goût amer chez le notaire au moment du règlement de la commission de l’agent, 5% en l’occurence. Aucun effort n’avait été fait pour valoriser un minimum la maison (pas de ménage, un volet ne s’ouvrait pas, une porte était bloquée, le jardin n’avait pas été entretenu depuis plusieurs mois, …) et 15 jours avant la signature on s’est aperçu qu’un point de conformité n’avait pas été géré proprement par l’agent et nous avons du le gérer en grande partie seuls.  Voilà pourquoi la commission dans ce cas est difficile à digérer.

De cette expérience j’en retire comme enseignement qu’un agent joue un rôle indéniable dans la recherche de biens immobiliers grâce à sa connaissance du quartier et de ses habitants mais qu’une marge d’amélioration non négligeable existe notamment sur le marketing de la vente et le suivi de la transaction.

En résumé, une commission est justifiée et digeste même à 5% pour autant que l’accompagnement des deux parties, vendeur et acheteur soit professionnel.


La 2ème expérience concerne la vente en 2 actes de l’appartement d’un couple d’amis
. L’appartement situé à Boulogne Billancourt était proposé à un prix compétitif pour le quartier d’après l’estimation des agences locales, et était objectivement un bon produit même si l’arrangement aurait pu être amélioré.

Acte 1 : « Vous avez un mandat exclusif, la voie est libre pourquoi ne pas plus s’impliquer ? »
Après 6 mois de mise en vente dont 3 mois en mandat exclusif auprès d’un des premiers réseaux en France, mes amis n’ont reçu qu’une seule proposition qui a avorté. Découragés notamment pour le manque d’implication de l’agence, mes amis ont suspendu la vente. C’est à partir de ce moment là que je suis intervenu.

Acte 2 : « Valorisons l’appartement et lançons une démarche active de marketing ! »
En effet, cela faisait plusieurs mois que je murissais mon projet d’entreprise dans le marketing de l’immobilier. Je leur ai donc proposé de m’occuper de la vente (hors négociation). Nous avons réaménagé l’appartement qui manquait de lisibilité dans son organisation, crée un site Internet dédié à la vente avec une présentation complète de l’appartement, puis passé plusieurs annonces avec l’adresse du site. L’appartement a été vendu en 4 jours à un prix supérieur au prix du 1er essai. Succès !

Au-delà de la transaction, l’appartement a enthousiasmé la plupart des personnes qui l’ont visité (75% des visites ont été suivi d’une proposition) et les visiteurs étaient très ciblés et motivés. Le site était là pour faire une présélection et faire gagner du temps à tout le monde.

Je me suis rendu compte qu’en préparant mieux l’appartement et la mise en vente, on pouvait simplifier la démarche des acheteurs potentiels (arrangement neutre propice à se projeter dans l’appartement, visite en ligne complète et fidèle à la réalité) et optimiser les attentes des vendeurs (présélection des intéressés, délais de vente raccourcis).

Ce travail marketing n’est pas compliqué mais nécessite de s’investir. Je suis persuadé que cet investissement peut très bien être partagé avec le vendeur pour garantir une transaction optimisée. Nous verrons plus tard les leviers marketing qu’on peut utiliser dans le cadre d’un mandat simple ou mandat exclusif.

Je démarre ce blog avec un challenge personnel, proposer à mes lecteurs un tour du monde des meilleures pratiques du marketing de l’immobilier en 1 an !

[COMPLÉMENT FÉVRIER 2015] A l’occasion de la refonte de mon blog, j’en profite pour ajouter un complément plutôt que de réécrire la motivation de ma démarche. En 2008, comme je l’expliquais mes expériences personnelles avaient largement été le point de départ en constatant un manque de professionnalisme sur le traitement marketing des transactions. Depuis, ma réflexion a forcément muri, la profession a connu une crise important, ce qui a contribué à renouveler les pratiques. Mes découvertes hors de France mais aussi en France m’ont convaincu que l’agent était l’acteur qui devait engagé cette révolution marketing et qu’une prise de conscience était en route, ce qui donne beaucoup d’espoir pour les agents qui restent à mon sens indispensables pour gérer au mieux une transaction. J’espère que cette nouvelle version du blog sera source d’inspiration pour les agents mais aussi les passionnés d’immobilier.

Je suis aussi passionné de musique, d’apnée, de cyclo-tourisme et depuis peu amateur de trails. Mais ce n’est pas le sujet de ce blog, on en parlera lorsqu’on se rencontrera :)  

Vous pouvez remplir ce formulaire pour nous contacter.

(obligatoire)
(obligatoire)