Webmarketing local : votre prochain client sera votre voisin !

Que vous soyez agent immobilier, conseiller en location meublée ou propriétaire d’une chambre d’hôtes, c’est au sein de votre localité que se trouve votre clientèle, et la meilleure. Si Internet est en mesure de nous mettre en relation avec le monde entier, il nous connecte également au niveau local.

YelpQype, la géolocalisation de Facebook, Foursquare, ou encore les récents exploits de Groupon montrent que le réseau mondial a finalement réussi à établir un cercle de façon à nous reconnecter  à la petite entreprise familiale de l’autre côté de la rue.

Allez-vous saisir les opportunités offertes par le marketing local ?

Pourquoi faut-il s’adresser à des spécisuralistes de petites tailles ?

La grande majorité des entreprises locales ne peuvent pas s’offrir une agence de publicité d’envergure, ou même des moins importantes dans certains cas. Elles veulent donc investir le moins possible, ce qui n’intéresse pas les acteurs habituels.

Beaucoup d’entreprises locales ont une faible présence en ligne : un site Internet vitrine, une présence à travers des portails de réservation pour les hôtels, restaurants et chambres d’hôtes ou des portails d’annonces pour les agences immobilières. Mais cette présence en ligne peut être optimisée de manière considérable grâce à de simples actions comme la refonte d’un site ergonomique au design soigné, l’inscription à Google adresses, ou encore l’ouverture de comptes Facebook et Twitter.

Mais alors, pourquoi vous ne faites pas appel à ces spécialistes ?

Selon moi, voici trois raisons qui freinent la commercialisation en ligne des entreprises locales :

1. Ils regardent de près les dépenses

L’argent est soit investi dans la société soit empoché mais chaque dépense est examinée à la loupe. Il faut donc présenter des exemples qui fonctionnent. Et ne pas se tromper sur les indicateurs de succès. Avoir 1000 fans Facebook est une chose, mais la véritable clé du succès est dans la conversion d’une partie de ces 1000 fans en clients.

2. Le Webmarketing n’est pas facile à cerner

Pour beaucoup, le webmarketing veut dire créer un compte Facebook et raconter ce qu’ils ont fait lors de leur dernière soirée… Pas étonnant qu’ils sont hésitants à emboiter le pas. J’exagère un peu mais pas tant que ça, allez faire un tour sur la page Facebook de certains agents immobiliers, on a l’impression d’être en train de prendre l’apéro avec des copains. Sympa mais pas sûr que ça génère beaucoup de business en dehors du cercle habituel…

Le webmarketing est évidemment plus que ça. Tout le monde connaît l’importance d’une bonne position dans Google pour attirer plus de clients. Cela passe par le référencement et le plus porteur et rentable à terme est le référencement naturel. Avoir du contenu de qualité publié sur vos comptes Facebook, Twitter, vos blogs ou sites est un excellent moyen d’être mieux référencé dans les moteurs de recherche.

3. Expériences déplaisantes

Certains propriétaires d’entreprises locales sont prêts à se lancer, mais ils ne savent pas quel virage prendre pour leur présence en ligne. Sans compter qu’ils ont parfois été confrontés à des tarifications excessives pour une prestation des plus médiocres avec des solutions propriétaires qui les lient avec leur prestataire, un grand classique !

Faites donc confiance aux petits acteurs locaux qui ont eux dû faire leurs preuves avec des moyens modestes. S’adresser à un blogueur de renommée locale peut être une excellente manière de vous faire recommander et de les solliciter pour définir une bonne stratégie de marketing locale. Les agences immobilières de Boulogne Billancourt, allez-y contactez le Blog de Boulogne animé par le célèbre blogueur Thomas Clément.

Ces blogueurs ou agences locales travaillent, se divertissent et mangent avec les “autochtones”. Ils savent donc ce qui les attirent. Si vous arrivez à les identifier sur Internet, c’est qu’ils ont réussi localement. Ils seront donc de bons compagnons.

En ce jour de départ de Steve Jobs, j’ai envie de dire « Think local ».

7 commentaires sur “Webmarketing local : votre prochain client sera votre voisin !”

  1. Pourriez-vous expliquer un peu plus votre point ? Dans le cas de l’hôtellerie autour d’une clientèle captive comme dans un quartier d’affaires, un marketing local peut permettre à un petit acteur de se faire connaître auprès sa cible d’entreprises par exemple. Mais c’est certain que moins la concurrence est importante plus c’est simple comme pour un artisan qui adopterait une stratégie web assez offensive.

    1. Bonjour,

      Le webmarketing local n’est pas que une question de concurrence, il ya la même concurrence locale dans les pages jaunes et pourtant je pense que tous commerçants ou artisan n’envisage pas de ne pas apparaître dans cet annuaire.

      Je travaille aussi sur le webmarketing local en tant que consultant et formateur, je pense que bien utiliser les outils de géolocalisation de Google de Facebook et Google Maps bien sûr peuvent apporter beaucoup avec un budget très modéré.

      Merci de poursuivre l’échange sur ce sujet.

      Bernard

      1. Bonjour Bernard,

        Merci pour ce commentaire. Pour les Pages Jaunes, je dirais que c’est un acteur historique que les commerçants/artisans ne contournent pas parce que c’est une institution. Pour autant, l’investissement par rapport au coût d’une présence sur Google ou Facebook est réellement à réfléchir. Je l’ai testé en détail sur le cas d’un artisan qui a bien tiré son épingle du jeu avec un site, quelques adwords pour démarrer et surtout Google Adresses. Je vous suis en tout cas, ce webmarketing local peut se faire à moindre frais à condition qu’on maîtrise un peu les outils/sites et qu’on fasse un suivi.

        A bientôt !

  2. Bonjour,
    Le marketing local, moins local voire pas local du tout c’est bien ce que propose visitezmoi au professionnels de l’immobilier : Local car en affichant visitezmoi sur leurs vitrines, dans les journaux locaux et directement sur les biens ce sont les « prospects locaux » qui utiliseront le service. Moins local et pas local du tout car visitezmoi s’affiche sur tous les supports et donc s’exporte de sa zone première, mais sans prendre sa pertinence et son efficacité.

    Finalement l’important c’est de savoir que votre prochain client peut être ici, juste devant votre vitrine ou à l’autre bout du pays, dans une salle d’attente et que cela revient au même : il accède à l’information recherché et vous le savez immédiatement.
    Cordialement,
    JB Gayet

  3. Effectivement le webmarketing local et une évolution Google récente, mais qui est intéressante. Dans certains domaines comme l’immobilier la concurrence fait rage, surtout dans mon cas à Aix en Provence.
    Sinon un ami s’est installé dans une commune ou il y avait que 3 concurrents, le choix du nom a permis d’être placé en 2eme position en 2 semaines…

    1. Bonjour Eric,

      Merci pour ce partage d’expérience. Dans le cas de votre ami, il est clair que le choix du nom peut offrir d’emblée une bonne position. Pour Aix-en-Provence où vous semblez être situé, la situation est bien différente. Ceci dit, même si le nombre de concurrents est importants, peu s’appliquent à soigner leur référencement proprement et les positions bougent. Vous avez donc toujours une carte à jouer en appliquant les conseils de référencement local, d’ailleurs nous prévoyons un article complémentaire bientôt sur le sujet.

      Sur Aix, quel est votre positionnement Google Adresses au final ? Avez-vous perçu une amélioration en appliquant les conseils ?

      Merci et bonne rentrée !

      Lionel

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>